14ème législature

Question N° 101626
de Mme Brigitte Allain (Non inscrit - Dordogne )
Question écrite
Ministère interrogé > Environnement, énergie et mer
Ministère attributaire > Transition écologique et solidaire

Rubrique > déchets, pollution et nuisances

Titre > déchets nucléaires

Analyse > stockage souterrain. perspectives.

Question publiée au JO le : 27/12/2016 page : 10633
Date de changement d'attribution: 18/05/2017
Question retirée le: 20/06/2017 (fin de mandat)

Texte de la question

Mme Brigitte Allain attire l'attention de Mme la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, sur le futur site d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure, dénommé CIGEO (centre industriel de stockage géologique). Au-delà de la question du coût du projet, que le ministère de l'environnement estime notamment à 25 milliards d'euros, tandis que l'ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) l'estime à 35 milliards, de nombreuses interrogations persistent au niveau des risques et des conséquences induites par un tel chantier. La question de la pollution de l'air et de l'eau apparaît en premier lieu. Tout d'abord, il lui semble nécessaire d'avoir une estimation du niveau de pollution de l'air et de connaître la concentration en radionucléides de l'aire de stockage aérien, de l'air expulsé par les cheminées de ventilation. Il lui semble également important d'avoir des précisions sur la garantie de l'ANDRA que les nappes phréatiques locales ne seront pas polluées. Le choix du site, localisé sur un sol majoritairement constitué d'argile, donc relativement stable et imperméable, n'est pas suffisant. La strate argileuse est susceptible de réagir suite aux forages et à la radioactivité dégagée par les déchets, il est donc indispensable d'avoir des garanties plus solides. Une incertitude technique persiste également au niveau de la gestion par l'ANDRA de risques d'incendies dans les galeries souterraines. De plus, la question des conséquences sur les populations vivant aux alentours se pose en cas d'accident majeur. Ces projets nucléaires industriels, en plus du coût financier énorme pour la collectivité, ont des conséquences irrémédiables sur la santé humaine des populations vivant aux alentours, mais également sur l'environnement. Elle souhaite avoir son retour sur ce qui est prévu pour faire face aux risques du projet CIGEO.

Texte de la réponse

Retour haut de page