14ème législature

Question N° 40090
de M. Olivier Falorni (Radical, républicain, démocrate et progressiste - Charente-Maritime )
Question écrite
Ministère interrogé > Handicapés
Ministère attributaire > Personnes handicapées

Rubrique > handicapés

Titre > politique à l'égard des handicapés

Analyse > rapport. propositions.

Question publiée au JO le : 15/10/2013 page : 10748
Date de changement d'attribution: 18/05/2017
Date de renouvellement: 21/01/2014
Question retirée le: 20/06/2017 (fin de mandat)

Texte de la question

M. Olivier Falorni attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur la politique menée en faveur des personnes handicapées. Le Comité interministériel réuni à Matignon pour la première fois depuis sa création en 2009, le 25 septembre 2013 a confirmé quelques orientations qui vont dans le bon sens. En effet, l'accompagnement des élèves handicapés sera renforcé par la pérennisation de 28 000 auxiliaires de vie scolaire dès la rentrée 2014. Il a également annoncé la prise en charge intégrale des frais de transport des enfants vers les centres d'actions médico-sociales précoces et les centres médico-psycho-pédagogiques. En matière d'accessibilité des lieux publics, de nombreuses décisions ont été actées, issues pour la plupart du rapport des sénatrices Isabelle Debré et Claire-Lise Campion. Parmi elles, l'ouverture d'un chantier de concertation en vue de la révision des normes d'accessibilité. En effet, il est maintenant fort probable que les dispositions adoptées dans la loi 2005-102 ne seront pas atteintes dans les délais. Malgré une politique volontariste du Gouvernement en faveur des personnes handicapées, les associations oeuvrant en ce sens regrettent le manque de mesures en faveur de l'accès à l'emploi et concernant le niveau des pensions d'invalidité. Enfin, il souhaite que le Gouvernement améliore le principe d'accessibilité de tous les lieux publics en prenant en compte les spécificités architecturales de certaines constructions et lui demande comment il entend répondre à ses interrogations.

Texte de la réponse