14ème législature

Question N° 65492
de M. Christophe Premat (Socialiste, écologiste et républicain - Français établis hors de France )
Question écrite
Ministère interrogé > Anciens combattants et mémoire
Ministère attributaire > Francophonie

Rubrique > cérémonies publiques et fêtes légales

Titre > commémorations

Analyse > Première Guerre mondiale. tirailleurs sénégalais.

Question publiée au JO le : 07/10/2014 page : 8330
Réponse publiée au JO le : 11/11/2014 page : 9513
Date de changement d'attribution: 04/11/2014

Texte de la question

M. Christophe Premat attire l'attention de M. le secrétaire d'État, auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, sur les commémorations de la Grande Guerre et le sommet de la francophonie prévu à Dakar à l'automne 2014. Les tirailleurs sénégalais retiennent l'attention des chercheurs et des autorités françaises ces dernières années en raison de leur participation à la Grande Guerre. On estime à 200 000 le nombre de tirailleurs sénégalais ayant combattu avec les forces alliées. Plusieurs tirailleurs ont obtenu des médailles pour récompenser leur bravoure et leur engagement. Ce sont les cas de Thierno Diop, tirailleur de 2e classe au 1er BTS (bataillon de tirailleurs sénégalais), d'Ouijaran Ollian, tirailleur au 13e BTS, de Dyne Sylla, adjudant au 24e BTS et de Tiemcoumba, caporal au 15e BTS. Il aimerait savoir si des évènements autour du rôle des tirailleurs sénégalais en 1914-1918 sont prévus dans le cadre de ce sommet de Dakar. Ce serait l'occasion de valoriser les mémoires francophones en profitant à la fois de ce sommet et des commémorations de la Grande Guerre.

Texte de la réponse

Cette année 2014 marque le centenaire de la Première Guerre mondiale. L'histoire de la France ne serait pas ce qu'elle est sans le rôle joué par les soldats recrutés outre-mer et dans les anciennes colonies. Venant d'un archipel, Saint-Pierre et Miquelon, qui a lui-même payé un lourd tribut, la secrétaire d'Etat auprès du ministre des affaires étrangères et du développement international, chargée du développement et de la francophonie, est particulièrement sensible à la nécessité de leur rendre un hommage à la hauteur du sacrifice consenti. La France doit se rappeler et honorer comme il se doit ces soldats venus d'Afrique, qui ont contribué à une histoire commune et à une mémoire collective. Les Sénégalais, s'ils n'ont pas été les seuls, ont représenté une part importante des tirailleurs qui ont combattu pour la France. A l'image de sa mobilisation dans la guerre, le Sénégal s'implique pleinement dans les commémorations. Ainsi, à l'occasion du 15e sommet de la francophonie qui doit avoir lieu à Dakar les 29 et 30 novembre 2014, plusieurs événements, appuyés par l'ambassade de France, sont prévus. Une exposition sur les tirailleurs sénégalais se tiendra à l'Institut fondamental d'Afrique noire de Dakar (IFAN), et un colloque sur le thème des tirailleurs aura lieu également à Dakar. Enfin, dans le cadre de ce travail de mémoire, l'ambassade de France à Dakar a entrepris des travaux de rénovation du cimetière de Thiaroye et des locaux contigus. Comme le président de la République s'y est engagé, les archives relatives au drame de Thiaroye seront mises à la disposition du Sénégal.