14ème législature

Question N° 65529
de M. Patrick Hetzel (Union pour un Mouvement Populaire - Bas-Rhin )
Question écrite
Ministère interrogé > Défense
Ministère attributaire > Défense

Rubrique > défense

Titre > effectifs de personnel

Analyse > diminution. perspectives.

Question publiée au JO le : 07/10/2014 page : 8341
Réponse publiée au JO le : 25/11/2014 page : 9830

Texte de la question

M. Patrick Hetzel interroge M. le ministre de la défense au sujet des effectifs de son ministère. En effet le Gouvernement a proposé une baisse de 7 500 du nombre d'emplois au sein de la défense pour la seule année 2015. Il souhaite savoir comment se répartira cette baisse au sein des différentes catégories de personnels de la défense. Par ailleurs il souhaite savoir comment le ministère de la défense va pouvoir faire face à ses engagements, notamment en matière d'opérations extérieures, avec de telles baisses des effectifs.

Texte de la réponse

Afin de parvenir, à l'horizon 2019, au nouveau modèle d'armée, adapté aux ambitions, au contexte stratégique et à la situation des finances publiques, défini par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale publié en 2013, le ministère de la défense devra réduire ses effectifs d'environ 34 000 postes (10 175 au titre de la loi de programmation militaire 2009-2014 et 23 500 au titre de la loi de programmation militaire 2014-2019). Dans ce contexte, la déflation nette des effectifs du ministère s'élèvera en 2015 à 7 500 équivalents temps plein et sera mise en oeuvre selon les modalités détaillées dans le tableau suivant :
CATÉGORIES DE PERSONNELS ÉVOLUTION
des effectifs
Militaires : Officiers - 1 000
Sous-officiers - 2 597
Militaires du rang - 2 750
Volontaires - 36
Total militaires - 6 383
Civils : Agents de catégorie A + 148
Agents de catégorie B - 14
Agents de catégorie C - 234
Ouvriers de l'État - 1 017
Total civils - 1 117
Total général - 7 500
Comme le prescrit la loi de programmation militaire, le ministère conduira cette politique de diminution de ses effectifs en s'attachant prioritairement à préserver les capacités opérationnelles des forces armées. En conséquence, pour la réalisation de l'objectif de déflation, une contribution plus importante sera demandée aux organismes de soutien, ainsi qu'aux structures organiques du ministère, notamment dans le cadre du regroupement sur le site de Balard de l'administration centrale, des états-majors, et des directions et services.