14ème législature

Question N° 67139
de M. Gilles Bourdouleix (Non inscrit - Maine-et-Loire )
Question écrite
Ministère interrogé > Agriculture, agroalimentaire et forêt
Ministère attributaire > Agriculture, agroalimentaire et forêt

Rubrique > recherche

Titre > INRA

Analyse > unité Vigne et vin. restructuration. Angers.

Question publiée au JO le : 21/10/2014 page : 8707
Réponse publiée au JO le : 25/11/2014 page : 9809

Texte de la question

M. Gilles Bourdouleix attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sur l'avenir de l'unité expérimentale Vigne et vin (UEVV) de l'Institut national de la recherche agronomique d'Angers (INRA). L'UEVV de l'INRA d'Angers est une composante essentielle de la filière viticole ligérienne, troisième vignoble français. Ses travaux de recherches scientifiques sont uniques en France et font l'objet d'une reconnaissance unanime. Cette réussite au profit de la viticulture ligérienne est principalement due aux études multicritères conduites localement. L'UEVV est la partenaire de tous les acteurs de la filière vitivinicole française et plus spécialement de la plateforme régionale d'innovation de Montreuil Bellay avec le lycée viticole et l'Institut français de la vigne et du vin. Elle fait partie intégrante du pôle de compétitivité à vocation mondiale, Végépolys et participe notamment à des projets européens qui lui ont valu une labellisation de l'unité mixte technologique Vinitera en 2006 et 2011. Ainsi, grâce aux travaux de recherche et de valorisation des vins ligériens réalisés par l'UEVV, la filière vitivinicole a pu améliorer la qualité et la diversité de sa production ainsi que la commercialisation de ses produits. Si le vin français est le deuxième secteur d'exportation français qui rapporte près de huit milliards d'euros à notre pays, cela est dû en partie à l'UEVV pour les productions de vin ligérien. Depuis plusieurs années, il est constaté une diminution progressive des effectifs de l'UEVV. En 2015, l'équipe sera réduite à un seul ingénieur d'étude, deux techniciens et un adjoint technique. Dans ce contexte, l'UEVV ne sera plus en mesure d'assurer ses recherches et de développer des projets. Il souhaite savoir quelles sont les intentions du Gouvernement sur l'avenir de l'UEVV de l'INRA d'Angers, s'il prévoit sa fermeture ou s'il entend permettre la poursuite des travaux engagés en lui donnant les moyens de le faire.

Texte de la réponse

Les activités de l'unité expérimentale vigne et vin (UEVV) s'inscrivent dans le schéma stratégique du département sciences pour l'action et le développement (SAD) de l'institut national de la recherche agronomique (INRA). Celui-ci relève d'une part du document d'orientation stratégique de l'INRA, validé le 18 juin 2010 par son conseil d'administration, qui fixe le cap scientifique de l'institut pour dix ans, et d'autre part, du contrat d'objectifs signé le 28 février 2012 par le président directeur général de l'INRA avec le ministre en charge de l'agriculture, et le ministre en charge de la recherche. Dans le cadre de ce contrat d'objectifs, l'INRA s'est engagé sur une trajectoire de partenariat avec le monde agricole, pour un meilleur impact de la science agronomique sur l'agriculture française. L'UEVV est, depuis juillet 2010, partenaire d'une plateforme régionale d'innovation (PRI) impulsée par la région Pays de Loire et mise en place sur le site de Montreuil-Bellay. Cette PRI, à vocation viticole et oenologique, est pilotée par le lycée Edgar Pisani de Montreuil-Bellay. L'institut français de la vigne et du vin (IFV) en est, au côté de l'UEVV, l'un des principaux partenaires. L'unité mixte technologique (UMT) VINITERA réunit l'UEVV de l'INRA d'Angers, l'école supérieure d'agriculture (ESA) d'Angers, l'IFV, et la cellule de cartographie des terroirs viticoles (CTV), mis en place par InterLoire (interprofession des vins du Val de Loire) et le pôle IFV Val de Loire-Centre, dans un partenariat autour de recherches sur le lien entre le terroir et la typicité des vins, dans le cadre de nouvelles contraintes réglementaires, environnementales et climatiques. Forte de ces divers partenariats, l'UEVV traite la question de la conception et de l'évaluation de systèmes viti-vinicoles innovants dans un contexte changeant, prenant en compte les changements de pratiques et de comportement de la vigne. L'UEVV gère un dispositif expérimental qui comprend notamment le domaine INRA de Montreuil-Bellay, et a accès à des réseaux de parcelles chez des viticulteurs. Le domaine expérimental rassemble trois types d'activités : - conservation de ressources génétiques vigne ; - pré-multiplication de cépages et de clones pour la fourniture de greffons aux pépiniéristes ; - et conduite d'essais agro-viticoles. L'UEVV compte à ce jour neuf agents permanents pour mener à bien les activités dans lesquelles elle est engagée, dont l'un est délocalisé à l'INRA de Colmar. L'INRA a la volonté de poursuivre les activités conduites par l'UEVV, dans le cadre du département SAD et du centre INRA d'Angers. Le programme d'évaluation de génotypes pour la résistance aux maladies, piloté par l'INRA de Colmar et décliné sur quatre sites en France, dont Montreuil-Bellay, sera poursuivi. L'UMT VINITERA, labellisée fin 2011 pour une seconde période de cinq ans, n'a pas vocation à être renouvelée au-delà de 2016 du fait de la réglementation de l'appel à projets dont cette UMT est lauréate. Toutefois, les sujets portés par l'UMT VINITERA pourront être poursuivis par un rapprochement avec l'ESA d'Angers, que l'INRA étudie. Enfin, adossé au rapprochement de l'INRA avec l'ESA d'Angers, et dans le cadre de la PRI, l'avenir de l'activité du domaine expérimental de Montreuil-Bellay sera assuré par un partenariat resserré entre l'INRA et le lycée viticole Edgar Pisani d'une part, et entre l'INRA et l'institut technique IFV d'autre part.