14ème législature

Question N° 68391
de M. Olivier Falorni (Radical, républicain, démocrate et progressiste - Charente-Maritime )
Question écrite
Ministère interrogé > Affaires sociales, santé et droits des femmes
Ministère attributaire > Solidarités et santé

Rubrique > santé

Titre > politique de la santé

Analyse > permanence des soins. nuit. perspectives.

Question publiée au JO le : 04/11/2014 page : 9173
Date de changement d'attribution: 18/05/2017
Question retirée le: 20/06/2017 (fin de mandat)

Texte de la question

M. Olivier Falorni attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur le danger que représente la disparition de la permanence de soins en nuit profonde dans certains départements pour la sécurité des citoyens et la santé des finances publiques. En effet, il n'y a pas d'autres possibilités en certains lieux pour les personnes qui nécessitent l'assistance d'un professionnel de santé entre minuit et six heures du matin, que de recourir aux services du SAMU, alors même que l'intervention d'un médecin de nuit aurait été d'une part, suffisante, et d'autre part, bien plus économique pour la collectivité. Cela pose donc un problème aussi bien du point de vue des finances publiques que de celui de l'efficacité du système de santé lui-même, le fonctionnement actuel réduisant d'autant le nombre d'équipes disponibles la nuit pour une intervention. Il souhaiterait donc savoir quelles mesures le Gouvernement entend mettre en œuvre dans ce domaine.

Texte de la réponse