14ème législature

Question N° 93644
de Mme Huguette Bello (Gauche démocrate et républicaine - Réunion )
Question écrite
Ministère interrogé > Intérieur
Ministère attributaire > Outre-mer

Rubrique > outre-mer

Titre > DOM-ROM : La Réunion

Analyse > délinquance. lutte et prévention.

Question publiée au JO le : 01/03/2016 page : 1737
Réponse publiée au JO le : 03/05/2016 page : 3863
Date de changement d'attribution: 19/04/2016

Texte de la question

Mme Huguette Bello alerte M. le ministre de l'intérieur sur l'augmentation sensible à la Réunion des chiffres mesurant la délinquance : plus 9,8 % entre 2014 et 2015. Cette évolution est générale et concerne aussi bien les atteintes aux biens (+ 24 % de cambriolages, + 40 % de voitures volées) que les violences contre les personnes (+10 %). Ces chiffres ont été rendus publics lors de la dernière audience solennelle de la Cour d'appel de la Réunion. Cette augmentation n'est évidemment pas sans conséquence sur le sentiment d'insécurité qui se développe au sein de la population. Elle lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'il compte prendre, notamment en termes d'effectifs, pour prévenir ces actes de délinquance et pour inverser cette évolution.

Texte de la réponse

L'honorable parlementaire appelle l'attention de monsieur le ministre de l'intérieur sur l'augmentation sensible des chiffres mesurant la délinquance à La Réunion et l'interroge sur les mesures qui seront prises, notamment en termes d'effectifs, pour inverser la tendance défavorable observée en 2015. En parfaite synergie avec le ministère de l'intérieur, le ministère des outre-mer suit avec attention l'évolution de la délinquance à La Réunion et propose, si nécessaire, des adaptations rapides des dispositifs de sécurité intérieure, afin de mieux répondre à l'insécurité constatée ou ressentie. Au 1er janvier 2016, la police nationale à La Réunion compte 1096 fonctionnaires et la gendarmerie nationale 847 militaires (733 gendarmes départementaux et 114 gendarmes mobiles). Dans un contexte d'évolution défavorable de la délinquance, l'effort consenti outre-mer en matière de sécurité intérieure ne faiblit pas, plus particulièrement à La Réunion. Ainsi, l'effectif global de fonctionnaires de police à la Réunion augmentera au cours du premier semestre de 2016, avec l'affectation de 19 personnels supplémentaires, principalement des adjoints de sécurité. Ces derniers renforceront les effectifs actifs de sécurité publique et permettront d'augmenter la présence policière aux lieux et horaires les plus touchés par les phénomènes délinquants. Le commandement de la gendarmerie de La Réunion renforce également ses effectifs cette année. Quinze gendarmes mobiles arrivés au mois de février 2016 appuient d'ores et déjà les unités territoriales de la gendarmerie dans leurs missions de sécurité publique et contribuent significativement à l'accroissement de la visibilité des forces de l'ordre. Enfin, cinq gendarmes départementaux supplémentaires vont être affectés à La Réunion au cours de l'année 2016, dont deux au sein d'une unité de renseignement territorial. Ces renforcements d'effectifs de policiers et gendarmes, qui interviennent en dépit de contraintes budgétaires et opérationnelles pourtant fortes, vont permettre une meilleure réponse à l'augmentation de la délinquance et contribuer à la baisse du sentiment d'insécurité localement ressenti.