15ème législature

Question N° 11145
de Mme Valérie Thomas (La République en Marche - Puy-de-Dôme )
Question écrite
Ministère interrogé > Solidarités et santé
Ministère attributaire > Solidarités et santé

Rubrique > professions de santé

Titre > Conséquence de l'arrêté sur le formation des

Question publiée au JO le : 24/07/2018 page : 6582

Texte de la question

Mme Valérie Thomas attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé au sujet du différend entre les masseurs-kinésithérapeutes et les chiropracteurs. L'arrêté du 13 février 2018 élargit le champ de formation des étudiants en chiropraxie. Depuis, les chiropracteurs témoignent d'une campagne de dénigrement lancée par les représentants des masseurs-kinésithérapeutes. Ces derniers dénoncent ledit arrêté, qui permettrait aux chiropracteurs d'assurer des soins opérés jusqu'alors uniquement par les masseurs-kinésithérapeutes. Une journée de grève a eu lieu le 5 juillet 2018, et a été suivie d'une rencontre entre les représentants du mouvement et le cabinet de Mme la ministre. Face à ces débats au sein du secteur, il apparaît donc nécessaire de clarifier rapidement les champs d'intervention des uns et des autres. C'est pourquoi elle lui demande quelles réponses elle entend donner à ce différend alors que le temps d'attente moyen pour obtenir un rendez-vous auprès d'un masseur-kinésithérapeute est de trois à quatre mois.

Texte de la réponse

Retour haut de page