15ème législature

Question N° 22498
de M. Philippe Chalumeau (La République en Marche - Indre-et-Loire )
Question écrite
Ministère interrogé > Égalité femmes hommes et lutte contre les discriminations
Ministère attributaire > Égalité femmes hommes et lutte contre les discriminations

Rubrique > associations et fondations

Titre > Difficultés financières Centre LGBTI de Toura

Question publiée au JO le : 27/08/2019 page : 7608
Réponse publiée au JO le : 29/10/2019 page : 9614

Texte de la question

M. Philippe Chalumeau appelle l'attention de Mme la secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, sur les difficultés financières qui viennent entraver l'activité du Centre LGBTI de Touraine ainsi que les démarches qui sont désormais ancrées et réclamées par ses partenaires en Indre-et-Loire. À titre d'exemple, le Centre LGBTI intervient dans les collèges et les lycées, lors de festivals et dans des lieux publics pour mener des actions de sensibilisation. Tout ceci couplé à son action quotidienne d'accueillir, d'informer et d'écouter les Tourangelles et les Tourangeaux qui sont dans le besoin. Aujourd'hui, le Centre LGBTI de Touraine ne dispose que d'une seule personne salariée qui, à elle seule, permet de maintenir à bout de bras l'activité de l'association. Or l'optimisation nécessaire des contrats aidés, précaires, faiblement rémunérés et particulièrement défavorables à l'insertion professionnelle, privera le Centre LGBTI du financement nécessaire à même de lui permettre de salarier cette personne. Le travail des bénévoles est prédominant, mais sans un emploi pérenne, l'activité de l'association ne pourrait perdurer. Ainsi, au vu de cette urgence et de l'instabilité des méthodes de financement au fil des années du Centre LGBTI de Touraine, il lui demande son appui afin qu'une solution à même de permettre à cette formidable association vieille de 15 ans de continuer à effectuer son travail de sensibilisation soit trouvée.

Texte de la réponse

Le Centre LGBTI de Touraine rencontre des difficultés financières pour mener à bien ses activités dans les collèges et les lycées, dans les festivals, dans les lieux publics afin de sensibiliser le public à l'homophobie et à la transphobie. Madame la Ministre y est évidemment très sensible, la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT étant une priorité du Gouvernement. Au vu des difficultés financières du Centre LGBTI de Touraine, Madame la Ministre a saisi la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH), placée sous son autorité. La DILCRAH a attribué, le 18 octobre dernier, une subvention exceptionnelle de 6 000 euros au titre de l'année 2019 afin de régler leurs difficultés financières, en complément des subventions déjà attribuées en début d'année dans le cadre de son appel à projets locaux en soutien à des événements autour du 17 mai, Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, et de la Marche des Fiertés de Tours. Par ailleurs, sous l'égide de Marlène Schiappa, un nouvel appel à projets locaux a été lancé par la DILCRAH le 4 octobre dernier, en soutien à des événements en 2020, auquel le Centre LGBTI de Touraine peut candidater. En 2019, ce sont ainsi plus de 870 projets qui ont été soutenus afin de lutter contre la haine et les discriminations partout sur le territoire. Le Centre LGBTI de Touraine pourra compter sur la totale détermination de Madame la Ministre à lutter contre toutes les formes de violences et de discriminations liées à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre, et ainsi à soutenir les associations qui y contribuent pour ne rien laisser passer.