15ème législature

Question N° 625
de Mme Marietta Karamanli (Socialistes et apparentés - Sarthe )
Question orale sans débat
Ministère interrogé > Transports
Ministère attributaire > Transports

Rubrique > transports ferroviaires

Titre > TGV SNCF Le Mans-Paris - Qualité du trafic- C

Question publiée au JO le : 26/02/2019

Texte de la question

Mme Marietta Karamanli attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports, sur les orientations de la SNCF en matière de qualité du trafic des trains à grande vitesse (TGV) entre Le Mans et Paris et aussi vers et depuis les autres grandes villes régionales desservies par les TGV. En effet, les usagers réguliers et occasionnels font le constat d'un effritement de la qualité de la desserte actuelle. Les retards sont nombreux et les causes de ceux-ci sont variées ; pannes ; défaut de signalisation ; travaux. Selon une étude ARAFER de décembre 2018, un quart des TGV a connu en 2017 un retard supérieur à cinq minutes sur l'ensemble du réseau. Le service lui-même est aléatoire : remplacement de deux rames dites « Atlantique » par une rame « Dupleix » ; annulation de TGV avec proposition de prendre un autre TGV sans place assurée mais au tarif fort. Ils constatent aussi toujours des tarifs élevés. Le prix d'un TGV, partant du Mans un vendredi matin vers Paris, se situe pour un adulte sans réduction entre 49 euros et 63 euros ce qui met l'aller-retour sur une journée au prix d'une centaine d'euros. Les rames en provenance de Paris ou vers Paris composant un même train ont souvent des tarifs différents alors même qu'ils seront sans arrêt entre les deux gares. Elle lui demande donc de bien vouloir lui indiquer quelles mesures l'État entend prendre pour garantir que la SNCF, pour l'heure seul exploitant de trains à grande vitesse sur cette portion de la ligne, va améliorer la qualité de la desserte et diminuer le prix moyen et médian payé par les habitants du Mans et de la Sarthe comme usagers de la ligne LGV. Elle souhaite savoir si l'État entend aussi demander à l'exploitant que les tarifs médians soient publiés et connus des usagers et clients de la SNCF ce qui assurerait une certaine transparence sur le tarif qu'ils paient. Elle la remercie pour sa réponse qu'elle espère opérationnelle et porteuse d'améliorations concrètes.

Texte de la réponse

Retour haut de page