15ème législature

Question N° 34437
de Mme Justine Benin (Mouvement Démocrate (MoDem) et Démocrates apparentés - Guadeloupe )
Question écrite
Ministère interrogé > Égalité femmes-hommes, diversité et égalité des chances
Ministère attributaire > Égalité femmes-hommes, diversité et égalité des chances

Rubrique > femmes

Titre > Marché public relatif au numéro d'écoute pour

Question publiée au JO le : 01/12/2020 page : 8570

Texte de la question

Mme Justine Benin attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances, sur le numéro pour les femmes victimes de violence communément appelé « 3919 ». Outil indispensable dans l'accompagnement des victimes, gratuit et totalement anonyme, il est géré depuis 1992 par la Fondation nationale solidarité femmes. Ces intervenants proposent aux femmes qui subissent des violences une écoute active, les informent et les orientent vers des dispositifs de suivi et de prise en charge qui leur sont dédiés. Les travailleurs de cette plateforme disposent de compétences et d'une expérience leur permettant de fournir une écoute et un accompagnement de qualité pour toutes les femmes qui en ont besoin. Cependant, l'association en charge du pilotage du numéro d'urgence est aujourd'hui inquiète du marché public lancé par l'État pour ce numéro d'appel. En effet, celui-ci pourrait leur en faire perdre la gestion qu'ils assurent pourtant efficacement depuis maintenant près de trente ans. Surtout, cette mise en concurrence avec d'autres opérateurs fait apparaître le risque de rentabilité au détriment du travail d'écoute et d'accompagnement qui est propre au 3919 jusqu'à ce jour. Aussi, elle souhaite savoir quelles dispositions elle entend mettre en œuvre dans le cadre de ce marché public pour garantir et renforcer les capacités de gestion du 3919 par la Fondation nationale solidarité femmes.

Texte de la réponse