15ème législature

Question N° 37518
de Mme Clémentine Autain (La France insoumise - Seine-Saint-Denis )
Question écrite
Ministère interrogé > Europe et affaires étrangères
Ministère attributaire > Europe et affaires étrangères

Rubrique > politique extérieure

Titre > Inde : quels liens entre le gouvernement et l

Question publiée au JO le : 23/03/2021 page : 2494
Réponse publiée au JO le : 11/05/2021 page : 4082

Texte de la question

Mme Clémentine Autain interroge M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur les liens entre le gouvernement français et le mouvement RSS, en Inde. Le 9 février 2021, l'ambassadeur de France en Inde Emmanuel Lenain s'est rendu au siège du Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS) et a rencontré son secrétaire général Bhaiyyaji Joshi, lors d'une visite plus large à Nagpur. Le RSS est un groupe paramilitaire nationaliste hindou, dont les premiers dirigeants admiraient ouvertement Adolf Hitler et Benito Mussolini, et qui a été accusé à plusieurs reprises d'attiser les haines inter-religieuses et de commettre des actes de violence. Les attaques contre les minorités religieuses et ethniques ont d'ailleurs augmenté sous l'actuel gouvernement de l'Inde, dirigé par le parti Bharatiya Janata (BJP), une émanation du RSS. Mme la députée aimerait savoir quel est le lien du gouvernement français avec le RSS, une organisation qui ne détient pas de fonctions gouvernementales et de mandats électifs. Quel était l'objectif de la réunion du 9 février 2021, et quels ont-été les sujets abordés ? Est-il prévu que d'autres rencontres entre des officiels français et des dirigeants du RSS ou toute autre organisation appartenant à la Sangh Parivar (la famille des organisations nationalistes hindoues) soient organisées prochainement ? Enfin, concernant cette visite à Nagpur, elle lui demande si l'ambassadeur de France en Inde a rencontré d'autres organisations de la société civile, syndicats ou mouvements sociaux.

Texte de la réponse

L'une des principales missions d'un poste diplomatique est d'informer les autorités françaises sur la situation dans son pays de résidence et de la décrypter au mieux pour elles. Cela nécessite d'être en contact avec l'ensemble des mouvements, des sensibilités et des composantes de la société qui font la réalité du pays. Cette mission est particulièrement importante dans un pays comme l'Inde, partenaire stratégique de la France avec lequel nous ne cessons de développer de nouvelles coopérations, en particulier dans le cadre de notre stratégie Indopacifique. Le mouvement Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS) est une réalité politique en Inde. Il entretient des liens avec des formations politiques qui ont une influence très significative sur le pays. À l'occasion d'un déplacement dans la ville de Nagpur, destiné à faire le point sur la mise en œuvre de projets de mobilité durable financés par l'Agence française de développement (AFD) et à appuyer diverses coopérations industrielles, l'ambassadeur de France en Inde a rencontré le secrétaire général du RSS pour l'entendre sur l'organisation de son mouvement. Le but de cet entretien était essentiellement de comprendre un aspect de la vie politique et sociale de l'Inde. Les entretiens d'un diplomate dans son pays de résidence ne valent pas endossement des positions des interlocuteurs. Récemment, les ambassadeurs d'Allemagne, d'Australie et d'Espagne en Inde ont également rencontré cette personnalité. Il ne peut y avoir aucune ambiguïté s'agissant de la position de la France. Ce contact n'est qu'une rencontre parmi les très nombreux échanges réguliers avec l'ensemble des acteurs qui composent la réalité indienne : les membres de l'opposition, les représentants des organisations de la société civile, les représentants des minorités religieuses ou les médias.