14ème législature

Question N° 85112
de M. Jean-Jacques Candelier (Gauche démocrate et républicaine - Nord )
Question écrite
Ministère interrogé > Affaires étrangères
Ministère attributaire > Affaires étrangères

Rubrique > politique extérieure

Titre > Israël et territoires palestiniens

Analyse > attitude de la France. perspectives.

Question publiée au JO le : 14/07/2015 page : 5311
Réponse publiée au JO le : 15/09/2015 page : 6987

Texte de la question

M. Jean-Jacques Candelier interroge M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la violence dont fait preuve l'État israélien face à des militants humanitaires. Trois navires de guerre israéliens se sont emparés de la flottille de la liberté, privant les passagers de toute communication. Il lui demande ce qu'il compte faire face à cette énième atteinte au droit et à cette énième provocation israélienne, l'État israélien maintenant en toute illégalité un blocus criminel sur Gaza.

Texte de la réponse

La France mesure l'ampleur des besoins humanitaires qui restent à combler dans la bande de Gaza plus de dix mois après la tragédie de l'été dernier. Il est essentiel que l'aide à la population palestinienne se poursuive, pour répondre aux besoins de première nécessité, notamment médicaux et permettre la reconstruction durable de la bande de Gaza. Il convient de privilégier à cet égard l'acheminement de l'aide dans le cadre des mécanismes existants, sous la supervision des Nations unies. La France considère que toute solution durable pour Gaza repose notamment sur la levée du blocus. Elle appelle ainsi, comme l'Union européenne, à une ouverture immédiate, durable et sans condition des points de passage pour que l'aide humanitaire puisse parvenir dans la bande de Gaza et que les marchandises et les personnes puissent circuler librement, notamment entre la Cisjordanie et Gaza.